Guérot : « Une invitation pour repenser l‘Europe avec courage » - commentaires Guérot : « Une invitation pour repenser l‘Europe avec courage » 2019-01-09T19:51:45Z https://www.euro-journal.nl/guerot-une-invitation-pour-repenser-l-europe-avec-courage#comment23253 2019-01-09T19:51:45Z <p>Pour que les citoyens europens soient à même d'entendre le discours européen, il faut en finir avec les aspects qui sont les plus insupportables, même s'ils sont annecdotiques par rapport aux problèmes réels, tels que des rentes dès 50 ans à des niveaux inconnus dans les états où l'UE exige des économies drastiques des pauvres qui financent ces rentes dispendieuses. Il faut aussi en finir avec les règles tatillonnes censées faciliter les échanges de marchandises, où avec le duping salarial par des équipes envoyées pour un temps limité dans les pays voisins et vivant pendant ce temps dans des conditions non compatibles avec les pays d'acceuil. Cela fait, il faut dévolopper une vue adaptée au monde gloablisé du XXIème siècle, où les droits des individus sont limités par les avantages de la prévoyance collective, qui exige une gestion des populations rigoureuse. C'est le passé culturel qui a fait l'Europe qu'il faut réinventer... ce qui est le plus difficile car nous avons aussi nos vaches sacrées...</p> Guérot : « Une invitation pour repenser l‘Europe avec courage » 2017-02-11T08:10:11Z https://www.euro-journal.nl/guerot-une-invitation-pour-repenser-l-europe-avec-courage#comment22605 2017-02-11T08:10:11Z <p>J'ai lu plusieurs articles ou entendu des revues de presse qui ont allusion à vos analyses dont je me suis fait l'écho dans notre association des Échanges Franco-Allemands (EFA). J'allais demander à ma bibliothèque municipale d'acheter votre livre...qui est en allemand. Il se trouve que je suis germaniste, engagé dans le franco-allemand depuis toujours et après mes années d'enseignement, aussi aux EFA. La lecture d'une « utopie » ne peut que redonner du sens à ce qui n'en a plus beaucoup. Je vais charger des amis allemands de me procurer le texte que j'aimerais voir traduit et...lu par des lecteurs de notre ville. Bis bald vielleicht, Laurent Bornert</p>